Accueil Retour Faculté

Publications de nos membres


Mai 68. Que reste-t-il aujourd’hui d’un des événements les plus symboliques de la seconde moitié du XXe siècle ? Cinquante ans plus tard, nous en ressentons encore les secousses, et tous les possibles. A-t-on pu changer le monde, vivre sans temps mort, jouir sans entraves ? Y a t-il toujours du sable sous les pavés ? Il nous reste des chansons et des mots d’ordre, des slogans et des symboles, matérialisés par des objets. Derrière eux se cachent des contenus politiques et des réalités sociales dont il est important de retracer l’histoire et de comprendre la signification. C’est le projet de cet ouvrage qui propose au lecteur de se mettre dans la peau des hommes et des femmes qui ont vécu 68 en Belgique, en se saisissant de 41 objets indispensables à ce voyage dans le temps. Guitare, affiche, transistor, ou encore plaquette de pilule, sont autant de marqueurs identitaires du mois de Mai. Mais le mouvement est mondial, et le gant noir des athlètes de Mexico ou le béret de Che Guevara viennent nous rappeler la force et la profondeur des bouleversements en cours, et dans le temps et dans l’espace. Chaque objet raconte une histoire. Une autre manière de vivre à nouveau ces années qui changèrent le monde et
la Belgique.

« Aide sociale : contractualisation et contrepartie »

Revue : Les Politiques Sociales

Sous la direction de Sébastien Avanzo et Mejed Hamzaoui

Le travail et l’argent sont intimement liés car, à quelques exceptions près de personnes héritant de biens ou d’une fortune, la principale manière d’en obtenir demeure le travail. Cet ouvrage s’intéresse tout particulièrement à l’argent et au travail des femmes. Quel rapport ont les femmes à l’argent ? De quel sens l’investissent-elles ? Quel(s) usage(s) les femmes font-elles de leur argent ? L’argent personnel est-il toujours synonyme d’autonomie pour les femmes ? Le travail est-il également un outil d’émancipation des femmes ? Quelles difficultés les femmes rencontrent-elles au quotidien dans leur travail et leur carrière ? L’écart salarial entre les hommes et les femmes est-il toujours aussi important et quelles en sont les causes ? Les femmes s’illustrent dans de plus en plus de secteurs : y insufflent-elles de nouvelles valeurs et pratiques ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles tente de répondre cet ouvrage rassemblant les contributions de deux cycles de formation de l’Université des Femmes autour de l’argent, du travail et des rapports sociaux de sexe.

Avec des textes de : Laurence Bachmann, Annalisa Casini, Céline Caudron, Marie-Thérèse Coenen, Adeline Cornet, Anne
Demelenne, Emmanuelle Desmedt, Claire Gavray, Caroline Henchoz, Helena Hirata, Séverine Lemière, Dimitri Léonard,
Valérie Lootvoet, Agnès Martial, Danièle Meulders, Hedwige Peemans-Poullet, Síle O’Dorchai, Nathalie Ortar, Delphine
Roy, Rachel Silvera et Jacques Wels, sous la direction de Catherine Bourgeois.

Publication soutenue par le Fonds de la Recherche Scientifique - FNRS, la Commission Communautaire Française, la Cellule Egalité
des Chances du Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale et l’Administration de la Culture et Informatique ainsi que la Direction
de l’Égalité des chances du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

L’ouvrage permet au lecteur de comprendre, dans toute sa complexité tant juridique et budgétaire qu’économique, le volet financier et fiscal de la sixième réforme de l’État.

Les Iraniennes sont aujourd’hui reléguées dans une position de citoyennes de deuxième zone, dans laquelle elles essaient de survivre et de modifier leur situation, certesnon sans ambiguïté. Cet ouvrage se penche sur la complexité et les paradoxes deleur situation en allant au delà des apparences. Il montre que leur quotidien est nonseulement conditionné par le cadre religieux mais aussi par le patriarcat, l’appartenance de classe, les objectifs étatiques voire les positionnements identitaires face à lamodernité.

Secteur non marchand, milieux associatifs, orga-nismes communautaires, autant de mondes pra-tiques se recouvrant en tout ou en partie.
Ces dernières années, ils sont le lieu de transforma-tions en profondeur, principalement sous l’effet d’un triple processus : l’émergence de nouveaux métiers du social entrant en tension avec les métiers “tradi-tionnels”, leur progressive “salarisation” et l’appari-tion de nouvelles figures de l’usager.

Le guide de l'étudiant 2017-2018 en Faculté de Philosophie et Sciences sociales : cliquez-ici

Christian OLSSON

in J. Berndtsson & C. Kinsey (eds.), The Routledge Research Companion to Security Outsourcing, 2016

Pages

Subscribe to Publications Récentes