Accueil Retour Faculté

La Chine et la « Grande Asie centrale » dans la période post-11 septembre


Auteur(s): 
Thierry Kellner
Lieu: 
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New Y ork, Oxford, Wien
Editions: 
Peter Lang
Collection: 
Géopolitique et résolution des conflits Geopolitics and Conflict Resolution
Année: 
2012
Pages: 
241-270
ISBN: 
978-2-87574-003-8

La Chine s'est éveillée au monde. Elle multiplie sans ambages les relations avec les autres sujets de la scène internationale. C'est une nouveauté. La mentalité impériale ne concevait les rapports avec les autres que sous l'angle de l'allégeance ou de la vassalité et non sur le mode du rapport égalitaire. Aujourd'hui, la Chine se projette sur la scène internationale avec, certes, un attachement farouche à la souveraineté étatique, mais en postulant ipso facto une égalité entre Etats. Pékin entre dans le jeu international avec son prisme national, tant pour y tenir un certain rôle que pour veiller à ce que les règles ne soient pas modifiées à son insu ou à son détriment. C'est à cette rencontre singulière de la Chine avec le monde que cet ouvrage est consacré. 
La première interrogation porte sur l'ascension pacifique de la Chine dans les relations internationales que Pékin préfère présenter désormais comme un développement pacifique. Si, dans cette optique, le discours officiel recycle à bien des égards les principes de la coexistence pacifique, la réalité ne peut toutefois être éludée : quel type de puissance la Chine est-elle et entend-elle être parmi les acteurs déterminants de la scène internationale ? L'influence planétaire revendiquée a-t-elle comme corollaire une responsabilité accrue dans la sécurité globale ?