Accueil Retour Faculté

ChristopheDelaere


< Retour
Portrait de cdelaere

Christophe DELAERE

ASP FNRS
Contact
T: +32 (0)650 28 66
Christophe.Delaere@ulb.ac.be

Membre de

  • Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  • Département d'Histoire, Arts et Archéologie
  • Professeurs - Corps académique

Appartenance

Recherche en Sciences de l'information et de la communication (ReSIC)

Travaux sélectionnés

  • Delaere,  C. (2015). Análisis estratigráfico de un puerto prehispánico en el lago Titicaca, Bolivia: ruptura y continuidad de las estrategias de ocupación y navegación. Publication présentée à la conférence Museo de la Isla de Cozumel (02/03/2015: Cozumel,México).
  • Delaere,  C. (2014). Paleoclimatología y arqueología lacustre: análisis estratigráfico de un hallazgo de ofrendas ceremoniales en el lago Titicaca, Bolivia. Publication présentée à la conférence The 5th International Congress for Underwater Archaeology (Ikuwa V) (16/10/2014: Museo Nacional de Arqueología Subacuática (ARQVA), Cartagena, España).
  • Delaere,  C. (2014). Localización y documentación de un puerto prehispánico en la Isla del Sol, Bolivia. Publication présentée à la conférence Les Rendez-vous de l’IFEA, Instituto Francés de Estudios Andinos (03/07/2014: Lima, Perú).
  • Delaere,  C. (2014). El lago Titicaca, un patrimonio arqueológico subacuático exceptional compartido entre Bolivia y Perú. Publication présentée à la conférence 1ra Conferencia Internacional, Observatorios de Lagos Transfronterizos, IRD/ALT (18/06/2014: La Paz, Bolivia).
  • Delaere,  C. (2014). Contexto arqueológico de piezas de metales preciosos encontradas en excavaciones subacuáticas. Publication présentée à la conférence Instituto de Invesigaciones Físicas, Universidad Mayor San Andres (UMSA) (21/05/2014: La Paz, Bolivia).
  • Delaere,  C. (2014). La importancia de los datos paleoambientales para la comprension del patrimonio subacuático del lago Titicaca. Publication présentée à la conférence Instituto de Investigaciones Antropológicas Arqueológicas, Universidad Mayor San Andres (UMSA) (19/05/2014: La Paz, Bolivia).
  • Delaere,  C. (2014). Archéologie subaquatique lacustre et histoire des pratiques culturelles: étude stratigraphique d’un dépotoir d’offrandes cérémonielles précolombiennes au lac Titicaca (Bolivie). Publication présentée à la conférence Archéologie nautique médiévale et moderne, Université Paris I Panthéon-Sorbonne (20/02/2014: Paris, France).
  • Delaere,  C. (2014). Projet d’archéologie subaquatique au lac Titicaca, Bolivie: fouilles d’un dépotoir d’offrandes cérémonielles Tiwanaku (A.D. 500 – 1050) au nord de l’île du Soleil. Publication présentée à la conférence Société des Américanistes de Belgique, Musées Royaux d’art et d’histoire (12/01/2014: Bruxelles, Belgique).
  • Ansieau,  C., Delaere,  C., & Jasinski,  M. (2014). Rochefort/Han-sur-Lesse: reprise de la recherche subaquatique à la sortie de la grotte. Chronique de l'archéologie wallonne, 21, 288-290.
  • Delaere,  C., et al. (2013). Informe final del proyecto Huiñaimarca - Fase I (2013): Proyecto de prospección y excavación arqueológica subacuática prehispánica en el lago Titicaca, Bolivia.

Voir toutes les publications

Présentation des recherches

L’archéologie subaquatique permet d’aborder l’étude de cultures anciennes à partir de données atypiques reflétant des pratiques, techniques et caractéristiques indissociables du contexte fluvial ou lacustre.  Notre projet de recherche se concentre sur l’étude d’une culture préinca, Tiwanaku, dont les phases d’émergences, de transformations et de ruptures sont intrinsèquement liées aux facteurs paléoenvironnementaux qui ont rythmé l’histoire de l’occupation du bassin lacustre du Titicaca. Au niveau méthodologique, nous appréhendons ce patrimoine subaquatique en relation directe avec la connaissance des sites d’occupations terrestres et côtiers avec lesquels il est en connexion.

La culture Tiwanaku (6e -11e siècle PCN) est une culture sans écriture qui a eu un rayonnement sur une superficie presque égale à l’Empire inca et dont la capitale éponyme, située aux abords du Titicaca, était dotée d’un centre cérémoniel monumental et d’une population atteignant les 50.000 habitants. Aux îles du Soleil et de la Lune, dont la superficie n’excède pas 15,2 km2 (14,3 km2 et 0,9 km2), plus de 30 sites d’occupations et d’activités Tiwanaku, dont 5 majeurs, sont documentés dans la littérature scientifique et témoignent d’un vaste réseau cérémoniel d’occupations, de cultes et de lieux de pèlerinage, et dont la qualité de la production matérielle des objets place incontestablement ces îles au centre du complexe cérémoniel. Bien que les élites dirigeantes et le pouvoir centralisé de Tiwanaku aient disparu au 11e siècle, les îles ont été recolonisées dès la première moitié du 15e siècle par un empire conquérant, les Incas, qui en ont fait leur lieu mythologique d’origine en tant que nouveau groupe ethnique dominant. Le lac Titicaca et les îles sacrées sont encore à l’heure actuelle un des centres cosmogoniques des cultures sud-américaines. Or, à partir des résultats « subaquatiques » des missions de fouilles au Titicaca (2012, 2013 et 2014), il apparaît que cette perception actuelle de l’espace sacré (et non sacré) est un héritage culturel de la domination inca, et que la perception géomorphologique des stratégies d’occupation du territoire est actuellement tronquée par les variations historiques du niveau d’eau du lac Titicaca.