Accueil Retour Faculté

Bachelier en Histoire


 
Toute société est tributaire de son passé. Celui-ci est étudié, non seulement pour lui-même, mais aussi dans ses rapports avec le présent, qu’il contribue à éclairer. Le Bachelier aborde tous les domaines du champ social : histoire politique et institutionnelle, sociale et économique, religieuse et culturelle, rurale et urbaine.

 

Axes de formation

L’historien, au carrefour des disciplines de sciences humaines, collecte l’information pertinente au traitement d’un dossier, la soumet à des éclairages variés, utilise les techniques propres au champ historique en général, à chacune de ses époques (Antiquité, Moyen Âge, Temps modernes, Époque contemporaine), les combine de manière innovante et les complète en recourant aux méthodes d’analyse d’autres disciplines prenant l’homme pour sujet. Les études décloisonnent matières et périodes historiques, développent un enseignement de critique historique et de réflexion historiographique, confrontent à l’analyse et à l’exploitation des sources. Les travaux pratiques (séminaires) constituent une partie importante de la formation. Celle‑ci s’ouvre aussi aux autres disciplines telles que les langues vivantes, la philosophie, l’histoire de l’art, la littérature, ou encore la géographie humaine et le droit.

Ce large éventail d’enseignements et de séminaires permet à l’étudiant d’acquérir une vaste culture transdisciplinaire, développe ses capacités d’analyse et de synthèse, son esprit critique. La formation qui offre également 4 modules d’option (Antiquité méditerranéenne ; Histoire mondiale ; Géographie et sciences humaines ; Textes, objets, images) et des mineures, ouvre à l’étudiant un large éventail de possibilités en Master.
 

Spécificités

Étudier l’histoire à Bruxelles, c’est bénéficier de nombreux établissements scientifiques (archives, bibliothèques, centres de documentation) liés à la ville, aux communes, mais aussi à la Région, à l’Etat belge et aux différentes institutions européennes et internationales fixées à Bruxelles. La formation se distingue aussi par la diversité des angles d’attaque, par la capacité à transcender les clivages chronologiques et thématiques. Un accent tout particulier est également mis sur les langues et les technologies de l’information, essentielles pour la préparation de l’avenir professionnel.