Accueil Retour Faculté

Master en Histoire


 

Largement ouverte sur les nombreuses thématiques de l’histoire des civilisations, privilégiant comme outils de synthèse historique l’histoire comparée et l’étude sur le long terme de l’évolution des sociétés, cette formation incite l’étudiant à formuler les questionnements pertinents, à déterminer les méthodes les plus adaptées à l’analyse et à la synthèse historiques. L’insertion de l’histoire dans les débats contemporains, son actualité et son originalité constituent indéniablement les points forts de ce programme.
 

Cursus

La formation comporte :
•  un tronc commun, axé sur l’histoire comparée et la réflexion sur la place de l’historien dans la société (20 crédits) ;
•  des modules d’option (Antiquité ; Moyen Âge ; Temps modernes ; Époque contemporaine au début du master. Histoire des religions ; Monde méditerranéen antique ; Patrimoine et espaces urbains ; Études de genre ; Mondialisation et transferts culturels dans la suite du master ) (40 crédits) ;
•  un travail préparatoire au mémoire (5 crédits au début du master) et un mémoire (25 crédits en fin de master) ;
•  les enseignements spécifiques aux finalités (30 crédits).
 
Toirs finalités sont accessibles, au choix : 
  • Didactique
  • Histoire et admnistrations 
  • Archives et documents
 

Spécificités

Le Master se concentre sur la mise en pratique autonome des compétences acquises en Bachelier. Il développe largement le travail personnel (séminaires de recherche, mémoire, stages). L’étudiant recherche toutes les sources de première main susceptibles d’éclairer un sujet, les critique, les met en oeuvre, en établit la synthèse, dans un travail original. Il bénéficie de la richesse documentaire propre à la position locale, régionale, nationale et internationale de Bruxelles. Une période de stage ou de mobilité accompagne chaque finalité et plonge l’étudiant dans le vif de la pratique. Un séjour Erasmus, possible dans une vingtaine d’universités européennes, permet en outre d’élargir encore la dimension internationale de la démarche intellectuelle de l’étudiant.
 

Atouts professionnels

L’accent mis sur la polyvalence, la réflexion méthodologique ou le développement de la démarche critique ouvrent au jeune maître des débouchés non seulement dans les domaines spécifiques à l’historien, mais aussi dans tous les domaines où l’autonomie, la capacité d’analyse et de synthèse, le jugement objectif et critique sont requis. Administrations, centres de recherche, enseignement, organisations culturelles constituent des débouchés potentiels. La connaissance des langues acquise en Bachelier et affinée par la rédaction du mémoire constitue un atout.