Accueil

Exposition de médiation scientifique « Matières plastiques : des vies sauvages » sur la base d'une recherche de Mikaëla Le Meur, Anthropologue ULB


Mardi, 12 Juin, 2018 - 09:50

Les matières plastiques ont progressivement transformé les modes de vies vietnamiens depuis l’ouverture du pays au commerce international à la fin des années 1980 et l’importation progressive de nouveaux objets de consommation fait à partir de polymères. Le pays est passé, en quelques années, d’une économie marquée par des pénuries à un système de production et de consommation de masse, notamment de biens manufacturés en matières plastiques. Aujourd’hui, le Vietnam est devenu un exportateur important d’objets plastiques et il devient une place convoitée dans le marché international de la plasturgie. En parallèle, la communauté scientifique a identifié le pays comme un des principaux responsables de la pollution des océans par les plastiques : il occupe la 4ème place d’un classement publié dans la revue Science en 2015.

Constitutée de  22 panneaux trilingues (français, vietnamien, anglais), cette exposition a été inaugurée le 8 mai 2018 à Quy Nhon au Vietnam lors de la conférence internationale « Science for Development » au centre ICISE (photographies de l’inauguration ci-après). Elle repose sur une collaboration scientifique de chercheuses en sciences sociales et en sciences environnementales : Mikaëla Le Meur (Anthropologue - ULB), Émilie Strady (Géochimiste des eaux) - Kiêu Lê Thuy Chung (Géologue). 

Cette exposition est proposée par l’IRD – Institut de Recherche pour le Développement – et destinée au grand public vise à faire un état des lieux des vies sociales des matières plastiques au Vietnam, en suivant les objets depuis leurs lieux de production, de consommation, dans l’intimité de la vie quotidienne et jusqu’aux accumulations de déchets dans l’environnement aquatique. Elle est depuis en itinérance et est consultable en ligne