Home

Publications de nos membres


Depuis quelques années, l’importance que prend le secteur associatif apparaît au grand jour grâce aux travaux de nombreux chercheurs. De secteur pourvoyeur d’emploi, il revêt aujourd’hui une autre facette, celle de créateur d’emploi, forçant plusieurs organismes non lucratifs à intégrer un nouveau statut : le statut d’employeur. Ce processus de salarisation est régulièrement assimilé à une phase de professionnalisation, bien qu’il convienne plutôt d'établir une distinction entre ces concepts. On passerait d’un travail bénévole, basé sur la logique du don, à un travail admis socialement comme professionnel car reposant sur une logique rémunératoire. Cette entrée dans des logiques marchandes fait naître un phénomène de tension quant à la reconnaissance du travail mais également du travailleur associatif.

De nombreux pays africains ont, à l’instigation de la Banque mondiale, libéralisé leur secteur minier au cours de ces deux dernières décennies, ce qui leur a valu de connaître un afflux d’investisseurs privés d’origines diverses. Comment la mise en oeuvre de ces réformes estelle négociée par les élites politiques, de la présidence aux édiles locaux ? Dans quelle mesure les comptoirs et les sociétés qui organisent l’exploitation minière artisanale facilitent-ils l’implantation de ces investisseurs ? Que deviennent, dans ce « new scramble » des ressources naturelles, les creuseurs artisanaux et les employés des anciennes entreprises minières ? De quelle façon les syndicats se positionnent-ils face à l’ordre économique et politique qui est en train de se mettre en place ? Au-delà des évaluations générales et normatives dont les investissements miniers font habituellement l’objet, ce numéro a pour ambition d’interroger la portée des changements qu’ils induisent en partant des espaces de lutte dans lesquels ils sont pris et des logiques d’action de ceux qui y prennent part. Sur la base de recherches menées au Burkina Faso, au Cameroun, en République démocratique du Congo et en Afrique du Sud, les contributions réunies ici proposent des pistes d’analyse originales pour décrypter les jeux micropolitiques qui président à la « formation » du boom minier en Afrique.

Porte-voix de la diversité culturelle et de la lutte contre le racisme, l’Unesco est surtout connue du grand public pour la protection du patrimoine. Depuis les années 1960, les premières campagnes mondiales pour sauver des sites en péril (Abou Simbel, Venise, Borobudur) ont introduit l’idée que la préservation du patrimoine et sa transmission aux générations futures constituent un devoir moral pour l’humanité. Le patrimoine classé par l’Unesco est devenu aujourd’hui un enjeu central pour des gouvernements et des collectifs d’individus. Ce numéro propose une ethnographie de ces processus de patrimonialisation, en donnant à voir comment s’opère, peu à peu, la mise en patrimoine du monde dans lequel nous vivons. Gradhiva explore l’intérieur des salles de réunions où des notions de patrimoine et de culture sont négociées et produites par des acteurs spécifiques, et décrypte les effets induits par ces politiques globales du patrimoine. Que se passe-t-il dès lors qu’un espace social et une pratique culturelle sont listés par l’Unesco ? Quand cette dernière entre en jeu, les scènes patrimoniales tendent à se complexifier, et les lieux et les pratiques culturelles qu’elle cherche à protéger peuvent se transformer. Tourisme, gentrification, spéculations économiques, sentiment de dépossession chez les habitants, revendications nationalistes et rivalités politiques en sont les conséquences parfois inattendues.

Revue Européenne des Migrations Internationales - vol. 29 - n°2 - Sous la direction de Marco Martiniello, Jacinthe Mazzocchetti et Andrea Rea  

Collectif d'auteurs

Following the fall of the Soviet Union, Central and Eastern Europe seemed like fertile soil for liberal ideas of freedom and human rights. Some twenty years later, the fullpotential of liberalism has only been realised in a few countries, leaving many countries without a properly functioning liberal party active in the respective parliaments and governments.

The publication is the result of a comprehensive project which is one of the first of its kind in the area, done jointly by the ALDE Party and professors from leading universities and research institutes in the region. 

Logiques rituelles, logiques sociales (Afro-)Cuban Religious Practices: Ritual Dynamics, Social Dynamics
Alain Konen et al.
Revue Ateliers d'Anthropologie, 38

Sous la direction de Emma Gobin et Géraldine Morel

par David Berliner, Professeur d'anthropologie en Faculté des Sciences sociales et politiques (ULB)

Mémoires religieuses baga propose une réflexion sur la transmission culturelle et ses mécanismes en Afrique. Jadis, les Baga de Guinée-Conakry ont été de talentueux sculpteurs de masques et de puissants ritualistes connus pour leurs sociétés
d’initiation masculines. Dimba, un buste féminin colossal en bois, et le masque serpentiforme Bansonyi témoignent, entre autres, de leur histoire religieuse et font aujourd’hui partie des chefs-d’oeuvre de l’art africain. Avec la venue de l’islam et du
catholicisme, ces sociétés de Guinée maritime ont été transformées en profondeur, mais elles restent aussi héritières de leur passé. En l’absence d’initiations et de forêts sacrées, de nombreux éléments de l’édifice rituel d’antan ont persisté jusqu’à
ce jour. Au fil des pages de cet ouvrage, le lecteur est amené à explorer les usages passés des objets baga, mais aussi ce qui reste aujourd’hui de l’héritage de ces populations littorales.

En juin 2013, Hassan Rohani a été élu président de la République islamique d’Iran et a déclaré que son investiture ouvrait la voie à une « entente constructive » avec la communauté internationale tout en ajoutant de manière assez vague que « la modération ne signifiait, en politique étrangère, ni reddition ni querelle ». Cela ne signifie probablement pas le bouleversement des grandes lignes des relations extérieures de ce pays sur lesquelles se penche cet ouvrage qui explore les tendances fortes du positionnement de l’Iran dans le monde depuis plus de trente ans. En effet, on remarque deux constantes dans la politique étrangère de l’Iran : une détérioration des relations avec l’Occident, quelles qu’en soient les raisons, et un essai de déploiement vers le reste du monde.
 

 

Cet ouvrage examine les récentes évolutions des modèles sociaux en Europe avant et pendant la crise. Il adopte une approche multidisciplinaire et dynamique pour mieux appréhender ces évolutions.

What is 'left' remains the crucial question in European politics, and De Waele, Escalona and Vieira provide an answer to be meditated and remembered by giving an exhaustive, non conventional picture of social democratic parties and singling out the challenges they have to cope with and overcome. 

- Leonardo Morlino, President of the International Political Science Association (IPSA), 2009/12 and Professor Political Science, LUISS Guido Carlo University, Italy. 
  
A remarkably useful compendium analyzing, with a considerable sense of balance, the social democratic left in twenty-seven member-countries of the European Union: history, membership, electoral results, party programmes and, at the end of each essay, a brave attempt to peer into the uncertain future of social democracy. A great tool for comparativists. Thank you! 

- Donald Sassoon, Emeritus Professor of Comparative European History, Queen Mary, University of London, UK

Pages

Subscribe to Publications Récentes